Vrai ou Faux? Les antibiotiques?

Nous avons tous encore en tête le slogan de la campagne « Les antibiotiques : c’est pas automatique » lancée depuis des années. Mais avons-nous toujours les bons réflexes  pour les utiliser à bon escient et préserver ainsi au maximum leur efficacité ? Voici quelques repères pour faire le point ensemble

Les antibiotiques sont efficaces contre les virus

Faux – Les antibiotiques sont des médicaments contenant des molécules qui combattent des bactéries. Mais,  ils ne sont  pas  efficaces  contre  les  virus  et n’aident pas à faire disparaitre les symptômes causés par les infections virales (fièvre, toux, troubles digestifs, etc.). Votre corps sait le plus souvent se défendre seul contre les virus, il a juste besoin de temps et de repos.

Tous les antibiotiques sont identiques

Faux – Il existe différentes familles d’antibiotiques. Un antibiotique combat plus particulièrement une bactérie ou un groupe de bactéries. Il ne faut donc pas, en automédication, réutiliser un ancien traitement ou prendre celui qui a été prescrit à un autre membre de la famille. Pour éviter de les garder dans votre armoire, pensez en fin de traitement à les rapporter à votre pharmacien  pour les recycler.

Prendre un antibiotique c’est anodin pour mon organisme

Faux – Les antibiotiques vont modifier l’équilibre de votre flore intestinale. Cela va donc jouer sur votre transit, sur vos défenses immunitaires et sur la bonne absorption des nutriments. Ils peuvent aussi entrainer des effets secondaires comme des nausées, des vomissements, des troubles de la digestion. Sans oublier que vous pouvez, à terme, développer des résistances bactériennes.

Je peux agir à mon niveau pour que les antibiotiques restent efficaces

vrai – Il vous suffit de retenir les trois règles d’or à savoir : bien respecter la dose, ne pas arrêter votre traitement avant la fin de la prescription et ne  jamais en  prendre  sans  avis  médical.  En cas de maladie bactérienne, faites en sorte de limiter la propagation (lavage des mains, port du masque…) et surtout veillez à ce que vos vaccins soient à jour (coqueluche, méningite…).

Je dois toujours finir le traitement prescrit

vrai – La durée, la dose et la fréquence des prises dépendent de la pathologie ciblée. Il est important de bien respecter la prescription de votre médecin. Et même si vos symptômes disparaissent, vous ne devez pas arrêter prématurément votre traitement, sous peine de voir la maladie reprendre le dessus.

Plus vous les utilisez et moins ils sont efficaces

vrai – La bactérie est un organisme vivant, elle a donc les capacités de se dé- fendre contre les agressions extérieures, de muter et de s’adapter à son environnement pour continuer à vivre. Elle arrive alors à se protéger d’un antibiotique voire de plusieurs familles d’antibiotiques. Elle devient multirésistante, ce qui risque à terme de rendre certaines maladies difficiles à traiter.

De nouveaux antibiotiques seront trouvés dans les années à venir

Faux – Malheureusement, la ressource d’antibiotiques s’épuise et il y a eu très peu de nouvelles découvertes ces dernières années.

Pour en savoir plus: www.ameli.fr rubrique « bien utiliser les médicaments »


Plus d’articles:

  • Conseils aromathérapie hiver
    Voici une liste de six huiles essentielles (H.E) ou d’essences à avoir chez vous pour résister aux frimas de l’hiver
  • Stop aux virus!
    Alors que les températures élevées tuent les virus, ceux-ci sont tout à fait à l’aise dès l’arrivée des premiers froids et de l’humidité. Ils peuvent ainsi proliférer allégrement. De plus, notre corps se défend moins bien en hiver par manque de soleil, par confinement dans des pièces surchauffées et peu aérées, et, parce que notre muqueuse nasale refroidie et asséchée joue moins bien son rôle de barrière
  • Soyons optimistes!
    L’optimisme influence notre logique rationnelle, nos jugements ou nos comportements. Selon une étude américaine, il jouerait aussi un rôle bénéfique sur notre santé
  • La technique de Heimlich
    Face à un enfant ou à un adulte qui s’étouffe, la technique de Heimlich permet de comprimer l’air dans les poumons afin de provoquer une toux qui expulse l’objet.
  • Diabète: suivre sa glycémie au quotidien
    Comment suivre sa glycémie au quotidien? Le docteur Carine Mamou répond
  • Du sport, oui mais tout doux
    Marche à pied, yoga ou natation, l’activité physique est bénéfique en dehors de toute grossesse à risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *