Du sport, oui mais tout doux

Marche à pied, yoga ou natation, l’activité physique est bénéfique en dehors de toute grossesse à risque.

Régulière et douce, elle prévient les maladies fœto-maternelles telles que le diabète gestationnel ou la prééclampsie, hypertension artérielle qui peut survenir à partir du deuxième mois de grossesse. Si vous êtes en surpoids, l’activité physique vous aide à réduire l’excès de prise de poids tout en diminuant les risques de complications liées à l’obésité lors de la grossesse.

L’activité idéale pendant ces neuf mois reste la marche à pied ou la marche nordique (avec des bâtons). A raison de 30 minutes, trois fois par semaine, la marche active la circulation sanguine des jambes, améliore le fonctionnement de l’intestin et développe les capacités respiratoires. Le yoga, la danse classique et rythmique, le golf, l’aquagym, le pilates, le vélo (mais pas le VTT) sont également conseillés. Pour choisir, un seul critère : vous faire plaisir !

Pas d’équitation ni de squash

Les sports collectifs (volley, basket, handball), ceux de combat, les jeux de raquettes énergiques comme le squash sont déconseillés en raison du risque de chute. Idem pour l’équitation, les cavalières devront patienter, cette activité étant fortement contre-indiquée pendant toute la durée de la grossesse. Autre sport plus rare, mais considéré comme dangereux pour le fœtus : la plongée sous-marine en raison du risque d’hypoxie et de malformation du fœtus. Quant à celles qui ne sont résolument pas sportives rassurez-vous en vous disant que la grossesse elle-même peut être considérée comme un sport d’endurance. L’activité de base de votre organisme s’accroît de 10% dès les premiers mois avec un besoin de 25% d’oxygène supplémentaire !


Plus d’articles:

  • Conseils aromathérapie hiver
    Voici une liste de six huiles essentielles (H.E) ou d’essences à avoir chez vous pour résister aux frimas de l’hiver
  • Stop aux virus!
    Alors que les températures élevées tuent les virus, ceux-ci sont tout à fait à l’aise dès l’arrivée des premiers froids et de l’humidité. Ils peuvent ainsi proliférer allégrement. De plus, notre corps se défend moins bien en hiver par manque de soleil, par confinement dans des pièces surchauffées et peu aérées, et, parce que notre muqueuse nasale refroidie et asséchée joue moins bien son rôle de barrière
  • Soyons optimistes!
    L’optimisme influence notre logique rationnelle, nos jugements ou nos comportements. Selon une étude américaine, il jouerait aussi un rôle bénéfique sur notre santé
  • La technique de Heimlich
    Face à un enfant ou à un adulte qui s’étouffe, la technique de Heimlich permet de comprimer l’air dans les poumons afin de provoquer une toux qui expulse l’objet.
  • Diabète: suivre sa glycémie au quotidien
    Comment suivre sa glycémie au quotidien? Le docteur Carine Mamou répond
  • Du sport, oui mais tout doux
    Marche à pied, yoga ou natation, l’activité physique est bénéfique en dehors de toute grossesse à risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *